Cadavre exquis en pleine herbe – Karl Knapp

exquis1 Dans les années 20, les Surréalistes d’André Breton inventèrent un nouveau jeu littéraire : le “cadravre exquis”.

Un jeu expérimental basé sur l’enchaînement aléatoire de mots écrits par plusieurs participants (sans que l’un ne sache ce que l’autre a écrit).

Étendu au dessin, le cadavre exquis est une méthode spontanée de création introduisant la notion de hasard, censée révéler et explorer les territoires fascinants de l’imaginaire collectif.

L’installation de Karl Knapp est créée à partir du même processus mais à l’échelle d’une pièce de “land art” monumentale.

Une phrase, rédigée à partir de mots livrés par le public, s’inscrit sur le sol avec de la farine (matière non polluante), produisant une histoire circulant sur plus d’une centaine de mètres à travers le public.

6 Septembre

Une Réponse

  1. […] comme « Pillars of change » (2008) et « Cadavre exquis en pleine herbe » […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s